, , ,

Cheques-Vacances pour les petites entreprises

  • Le Chèque-Vacances est maintenant facilement accessible dans les entreprises de moins de 50 salariés sans comité d’entreprise.

  • Pour votre image , utilisez un outil de management souple et innovant

  • Motivez vos salariés en augmentant leur pouvoir d’achat sans charge supplémentaire avec le Chèque-Vacances.
  • Le Chèque-Vacances est mis en place par l’entreprise qui l’achète à l’ANCV et qui le cède à ses salariés en prenant à sa charge une partie du montant.
  • Votre contribution d’employeur est fonction de la rémunération des bénéficiaires.
  • Il s’adapte à vos contraintes financières, de gestion des ressources humaines, tout en améliorant votre compétitivité économique.
  • Pour votre compétitivité, profitez d’un avantage fiscal et social : 400 € par an et par salarié

  • Le Chèque-Vacances est un complément de revenu pour vos salariés déductible de votre bénéfice imposable, exonéré de charges sociales (sauf CSG / CRDS), dans la limite de 400 € ( cf: les règles d’attribution ) par salarié et par an, net d’impôt pour le salarié.
  • Pour votre confort de gestion, bénéficiez d’un produit simple et souple

  • Le Chèque-Vacances permet de régler un éventail très large de prestations liées au tourisme et aux loisirs, tout au long de l’année et de bénéficier de réductions privilégiées.
  • Un Chèque-Vacances… 160 000 possibilités !

  • Des nuits à l’hôtel, la colonie pour les enfants, des billets de train ou d’avion, un restaurant entre amis, une visite de musée… A la mer, à la montagne ou à la campagne, en France métropolitaine, en Outre-mer et vers les pays membres de l’Union Européenne. Aujourd’hui 160 000 professionnels du tourisme et des loisirs acceptent le Chèque-Vacances.
  • Des règles d’attribution simplifièes

  • La contribution de l’employeur est au maximun de :
  • 80 % du montant des Chèques-Vacances, si pour le salarié la rémunération mensuelle brute moyenne des 3 derniers mois est inférieure au plafond mensuel de la sécurité sociale (PMSS), soit 2885 € brut par mois en 2010.
  • 50 %, si cette rémunération mensuelle brute moyenne est supérieure au PMSS.
  • Ces pourcentages sont majorés de 5% par enfant à charge et de 10% par enfant handicapé, titulaire de la carte d’invalidité ou de la carte « priorité pour personne handicapée », dans la limite de 15%.

    (source : http://www.ancv.com/ )